of

Mission Cenergie

  • Adjudication
  • Mesure du confort
  • Simulations dynamiques du bâtiment
  • Analyse des coûts et bénéfices
  • Projet
  • Mise en service
  • Suivi de chantier
  • Surveillance énergétique

Fiche de projet

Type de bâtiment:
Rénovation basse énergie en bureaux

Surface: 1.600 m2

Budget: 3.040.000 €

Adresse:
Adriaan Brouwersstraat - Giststraat - Brouwersvliet, Anvers

Equipe de conception:
Maître d’ouvrage: SD Worx
Architecte: Stramien CVBA
Ingénieurs TS: Cenergie CVBA
Bâtiment Durable: Cenergie CVBA

Période d'exécution: 2009 - 2011 

© photo: Eveline Boone

 

L’entrepôt historique ‘Kendall’ a été transformé pour SD Worx en un immeuble de bureau contemporain.

Le concept de base prévoyait la suppression d’un plancher au milieu du bâtiment, pour permettre l’apport de lumière et permettre une flexibilité future. Toutes les installations fixes sont concentrées et élongées dans le fond contre le mur mitoyen. La surface restante est un bureau paysager, laissant beaucoup de flexibilité future.

Le volume supérieur fut remplacé par une structure transparente en acier. Le rythme réfère a la structure rigide des briques de l’ancien entrepôt. La nouvelle toiture est la prolongation et l’antithèse du bâtiment existant. Les deux s’intègrent parfaitement et forment une unité nouvelle.

Le bâtiment est rénové en basse énergie. La climatisation consiste en une combinaison de façades intelligentes incluant une protection solaire automatisée, un système de ventilation hybride (free-cooling avancé) et l’application de techniques innovatrices comme la ventilation nocturne. L’étude de faisabilité énergétique a fortement aidé à l’intégration de mesures durables pour le confort et la qualité de l’architecture. Cela se traduit entre autre par le fait qu’il n’y a pas de faux plafonds. Ceci est nécessaire pour la ventilation nocturne et fait aussi gagner en hauteur libre. La ventilation hybride et le plancher élevé permettent de réarranger le volume d’une façon flexible tout en gardant le noyau technique et la circulation centrale fixe.

Le concept part d’une enveloppe étanche et bien isolée. Ceci nécessite une approche très détaillée de la rénovation. Au niveau du nouvel étage supérieur, il est prévu des pare-soleil fixes et des protections solaires dynamiques sous formes de lamelles, qui font passer lumière et chaleur en hiver et les bloquent en été pour éviter les surchauffes.

Le principe des techniques est de favoriser la simplicité. Le bâtiment est autorégulant et ne consommé pas d‘énergie quand il n’y a pas d’occupation. Le chauffage et la ventilation se mettent en mode veille quand il n’y a pas d’occupation ni de demande. La demande en chaleur résiduelle (moins de 82% par rapport à un nouveau bâtiment standard) est fournie par une chaudière à condensation à basse température. La ventilation est prise en charge par un groupe de ventilation avec récupération de chaleur par échangeur à roue, qui peut être mis en mode free-cooling pour refroidir le bâtiment de manière naturelle en combinaison avec l’ouverture automatisée des fenêtres

La consommation globale (sans les consommations en électricité des équipements de bureaux) de cette rénovation est 42,5 % plus basse qu’un immeuble de bureau classique.

Le gravier blanc sur le toit sert d’une part de filtration et de réflexion supplémentaire, d’autre part elle évite l’emploi d’adhésifs nocifs à l’environnement. L’eau de pluie est réutilisée pour les sanitaires.