of

Mission Cenergie

  • Audit global

Fiche de projet

Nature du bâtiment: Immeuble de bureaux

Maître d'ouvrage: Autorité Flamande - AFM

Surface: 21 613 m2

Adresse: Koning Albert I-laan 1, 8000 Brugge

Délai de réalisation: Gestion énergétique jusque 03/2015

 

Audit énergétique au VAC Brugge avec campagne de mesure étendue et optimisation de la régulation

Cet audit énergétique s'intègre dans un contrat-cadre pour l'Autorité Flamande. Il concerne un bâtiment récent datant de 2006-2010, construit selon les normes et techniques en vigueur à l'époque. La mission comporte deux volets.

Un premier volet concerne un audit énergétique. En raison de la date de construction récente et du bon état des techniques, l'accent a été mis dans cette étude sur une campagne de mesure étendue portant sur les installations techniques avec la pose de 64 capteurs pour la température, l'humidité relative et le CO2, et des points de mesure provenant du système de gestion d'immeuble Johnson Controls. De cette façon, on essaie d'évaluer le fonctionnement de la régulation sur le plan énergétique.

Dans un second volet, les résultats issus de la campagne de mesure de l'audit énergétique sont étudiés plus en détail avec le concours de Cenergie et des améliorations sont mises en place.

La partie portant sur l'optimisation de la régulation est un projet de longue durée. Cenergie prend à sa charge la gestion de projet dans cette collaboration entre toutes les parties concernées (Belfius en tant que propriétaire, l'Autorité Flamande en tant que locataire, les utilisateurs du bâtiment, la société de maintenance Dalkia, GBS Johnson Controls, etc.) ainsi que l'analyse technique des différentes adaptations.

Cette phase est réalisée selon le protocole IPMVP (International Performance Measurement and Verification Protocol).
Dans un premier temps, on définit des modèles correspondant à la consommation de référence des principaux flux d'énergie. Ceci s'effectue à l'aide d'un outil logiciel développé par le Lawrence Berkeley National Laboratory (Berkeley Lab). Cet outil permet d'obtenir un « piecewise regression model » (modèle de régression par segmentation), ce qui est irréalisable avec les outils d'analyse classiques.

Ensuite, les relevés de 96 compteurs d'énergie du bâtiment sont automatiquement importés dans le logiciel de comptabilité énergétique en ligne eSight. Les compteurs principaux et intermédiaires ont une fréquence de mesure d'une heure ou d'un quart d'heure. A partir des analyses de ces données, on définit des classements de points d'attention et de possibilités d'amélioration ayant un impact optimal sur la consommation énergétique totale du bâtiment.

Pour effectuer l'analyse et rechercher des améliorations potentielles, il importe de se connecter au système de gestion d'immeuble (SGI) via un accès distant. Le SGI permet de réaliser des contrôles supplémentaires et d'analyser des tendances. Si des améliorations sont envisageables (adaptations de points de consigne et/ou de processus de régulation), ces options sont documentées et débattues entre les parties intéressées.

Les économies réalisées sont étayées en comparant la consommation réelle et les valeurs de la consommation de référence établie suivant le protocole IPMVP.